Gérer son association : Comment répondre aux obligations administratives

Gérer son association : Comment répondre aux obligations administratives

D’abord, saviez vous que le poids des contraintes administratives représente une grande cause de disparition des associations ? Vous êtes d'ailleurs 33% à attendre une simplification des procédures, notamment concernant le poids des contrôles et des contraintes imposées par les pouvoirs publics*.

Quelles sont les associations les plus concernées par le poids des obligations légales  ? 

Sans surprise, les associations de petite taille et de taille intermédiaire sont celles qui sont le plus concernées par le poids des obligations administratives. Ces associations qui sont gérées à 100% par des membres bénévoles ou qui ont entre un et dix salariés sont soupçonnées en permanence d'être « mal gérées » voire d’être « une charge pour les pouvoirs publics ». Les petites et moyennes associations paient ainsi quotidiennement les frais de ces idées-reçues. 

De nombreuses associations dépensent aujourd'hui plus d'argent à évaluer leurs actions qu'à les réaliser. Nombreux sont les exemples où les subventions aux associations sont davantage contrôlées que les aides financières aux entreprises. 

Que faut-il pour aider les associations à mieux s’en sortir ? 

  • La création 100% en ligne de son association

Créer une association requiert le respect de plusieurs obligations : formalités, documents, procédures, autant de points qui peuvent vite être bloquant dans la création d’une association, quelle que soit sa taille. 

Pour faciliter la procédure, il y a la possibilité de créer une association en ligne grâce à une procédure totalement dématérialisée. En effet, depuis peu, les formalités de création d’association peuvent être faites exclusivement en ligne. 

  • La mutualisation des ressources pour les petites associations 

La principale ressource des petites associations de proximité n’est pas l’argent mais bien l’engagement bénévole, notamment celui des animateurs et dirigeants, ceux qui pilotent l’action au quotidien.

C’est de ce côté là qu’il faut réfléchir en premier lieu. Mutualiser les compétences des bénévoles doit être une priorité, notamment celles des dirigeants associatifs, qui disposent de savoir-faire irremplaçables pour créer de l’utilité sociale.

  • La simplification administrative

Le CAC a fait des propositions au gouvernement pour que les simplifications soient vraiment bénéfiques à toutes les associations. Parmi ces propositions, nous avons :  

  • Dématérialiser les pièces justificatives

  • Proportionner les contrôles à la réalité de la vie associative 

  • financer les projets selon un montant déterminé et non un pourcentage de dépenses

  • etc.

En attendant, optez pour les plateformes gratuites de gestion associative !

Il existe des plateformes accessibles aux associations qui sont gratuites et qui permettent aux associations de passer moins de temps à faire les tâches administratives pour consacrer plus de temps à la cause défendue. 

Vous voulez en savoir plus ? Testez notre plateforme Yapla ou contactez un expert Yapla pour répondre à toutes vos questions et évaluer vos besoins. Tout ceci est bien sûr gratuit et sans engagement. 

Par Maxime Diverrès
Chargé de projet
Retour

Ouvrez un compte Gratuit et recevez des inscriptions en quelques minutes

Yapla est partenaire de votre succès. Notre équipe d’experts du monde associatif connait bien vos besoins et est là pour vous aider à tirer le meilleur de la plateforme. Une simple prise de contact suffit pour obtenir l’aide que vous recherchez.

J'ouvre mon compte gratuit Je veux une démo