10 étapes pour déployer la stratégie de communication numérique de son association

10 étapes pour déployer la stratégie de communication numérique de son association

Donner de la visibilité à son association et à ses initiatives pour faire rayonner son impact est un enjeu majeur. Pour cela, rien de mieux que de mettre en place une bonne stratégie de communication, notamment en s’appuyant sur la puissance du numérique. D’ailleurs, en plus d’offrir une meilleure visibilité à l’association, une stratégie de communication numérique peut permettre de résoudre de nombreuses problématiques : manque de personnel, de ressources financières, etc.

Par où commencer et comment s’y prendre pour développer et mettre en place une stratégie de communication efficace pour son association ? Comment tirer parti des nombreuses techniques pour atteindre un public toujours plus large et créer un engagement durable ? Voici quelques astuces pour vous guider.

 

Stratégie de communication numérique pour son association, de quoi parle-t-on ? 

Avant toute chose, lorsque l’on évoque le concept de communication, il est important d’avoir en tête que communiquer ne se limite pas au simple fait de transmettre des informations. La communication est un véritable levier qui vous permet de répondre à vos besoins et de faire face à vos enjeux. Elle doit s’inscrire dans la stratégie globale de votre association et va de paire avec votre stratégie marketing d’association. Une bonne stratégie de communication consiste à adresser le bon message, au bon moment, aux bonnes personnes et par le bon canal. 

 

Une stratégie de communication digitale correspond à la mise en place d'un ensemble d'actions de communication numériques en vue d’atteindre des objectifs fixés. 

 

Pourquoi développer la stratégie de communication numérique de son association ?

En tant que gestionnaire d’association, il est important de mesurer l’impact de la présence numérique vs. de l’absence numérique de sa structure. Au-delà de constituer un levier important de visibilité et de performance pour mener votre mission, votre présence numérique est ce qui établit votre crédibilité et votre légitimité auprès du monde entier. 

 

Google compte pas moins de 80 000 recherches chaque seconde, soit 6,9 milliards par jour. À la moindre question ou besoin d’information, nous avons tendance à chercher notre réponse sur internet. Autrement dit, il y a de forte chance qu’une personne (potentiel membre, donateur, partenaire, bénévole…) à la recherche d’un renseignement sur votre association ou vos activités, tente de trouver réponses à ses questions en vous cherchant sur internet. Si vous n’y êtes pas présent, cette personne risque d’être frustrée, de passer son chemin ou pire encore, d’avoir une mauvaise image de votre organisation.

 

Gardez toutefois à l'esprit que vos outils numériques doivent répondre à des objectifs de communication précis établis par votre organisation et être cohérents avec son positionnement. 

 

Véritable fil d'Ariane, votre stratégie de communication d’association vous aidera à rester concentré et vous obligera à aligner vos différentes actions. Pour partir du bon pied et fixer des objectifs qui vous guideront, nous vous recommandons de vous fixer des objectifs SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Relevant = Pertinent et Temporel).

 

Bien sûr, pour atteindre ces objectifs, il faut mettre en place les bonnes actions, des outils bien pensés et des ressources. Voyons maintenant ensemble les différents leviers de communication à votre disposition en tant qu’association! 


Quels leviers de communication numérique pour son association ? 

En premier lieu, lorsque l’on travaille sur sa stratégie de communication d’association, l'erreur à ne pas commettre est de considérer Internet comme un seul et unique média. En effet, internet vous offre au contraire une multitude de médias ! 

Parmi eux, on trouve les médias dits :

  • “Payant” : correspond aux médias payants, tels que LinkedIn Ads, Google Ads, Facebook Ads, etc....
  • "Détenu" : correspond aux médias appartenant à l'entreprise comme le site internet ou les réseaux sociaux.
  • "Gagné”:  équivaut aux avis clients que l'on peut trouver sur google, sur les forums, les rapports, les réseaux sociaux, etc... et qui ne peuvent pas être contrôlés par l’organisation.

 

Le site web et le référencement naturel (SEO)

Internet peut être un levier important de visibilité pour votre association. Véritable vitrine de votre organisation, il est essentiel que votre site web soit agréable à consulter. Un site web mal fait ou inexistant pourrait nuire à l’image et la e-reputation de votre association. Cela pourrait remettre en cause la légitimité de votre association. Avoir un site web est l'occasion de faire une excellente première impression et de rassurer ceux qui ne vous connaissent pas.

 

En tant qu'organisation à but non lucratif, vous n'avez probablement pas beaucoup de temps et d'argent à perdre. C’est pourquoi, si vous souhaitez mettre en place un site web attrayant, fonctionnel et facile à utiliser, il existe de nombreux outils comme Yapla qui vous permettent de créer et tenir à jour votre site web en tant qu’association. (Nous vous donnons plus de détails plus bas dans l’article).

 

Si vous souhaitez aller plus loin et exploiter tout le potentiel de votre site internet pour renforcer votre visibilité, alors cela implique de procéder à une certaine optimisation des moteurs de recherche (SEO). Il s'agit de mettre en place d'un ensemble de techniques permettant à votre site d'être bien classé sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Il convient de noter que pour un site web à but non lucratif (en particulier pour une opération locale de petite taille), le "référencement local" jouera probablement un rôle important. Il s'agit d'optimiser votre site pour qu'il apparaisse dans les recherches des personnes qui se trouvent physiquement à proximité.

 

Bien que le référencement puisse être un sujet compliqué, il n'est pas nécessaire d'être un maître en la matière pour en tirer profit, et même si vous n'apprenez que les bases, votre organisation en tirera de grands bénéfices.

 

Par exemple, tenir un blog vous permet de publier du contenu permettant d'améliorer votre référencement sur les moteurs de recherche (comme Google) et par conséquent de générer du trafic. Vous positionner comme un expert dans votre domaine d'activité, grâce à votre blog vous permettra aussi de développer votre visibilité. 
Lisez notre article sur pourquoi créer un site web pour son association pour plus de conseils et d'informations.

 

Les réseaux sociaux pour son association 

LinkedIn, Instagram, Facebook, TikTok, YouTube, Twitter,... les réseaux sociaux sont d'excellents tremplins pour votre stratégie numérique, à condition qu'ils soient soigneusement sélectionnés.

 

Vous n'êtes pas obligé de les utiliser tous à la fois. Choisissez simplement ceux qui correspondent le mieux à votre cible en vous référant à votre buyer persona (profil type d’acheteur) qui sera rapidement prêt à l'emploi si vous avez suivi les étapes prochaines étapes de cet article.

 

Chaque canal à son propre fonctionnement, ses propres codes et tendances de communications et surtout, chaque réseau social a son propre algorithme. De la même façon que le référencement SEO avec Google, votre visibilité sur les réseaux sociaux dépendra de votre capacité à vous adapter aux codes et tendances d’utilisation de ces derniers. 

 

Il vous est également recommandé d’adapter votre contenu aux différentes caractéristiques de chaque réseau social et de son public. De plus, en parallèle de la création et de la publication de contenu sur les réseaux sociaux, être actif sur votre compte en interagissant avec d’autres utilisateurs peut véritablement faire la différence. Prenez donc le temps d’aller suivre d’autres acteurs de votre secteur et d’interagir avec leur contenu. 

 

Sur Facebook par exemple, vous pouvez créer ou rejoindre des groupes de communauté qui s’intéressent à votre cause. Vous pourrez ainsi suivre l'actualité et partager également les votre : offre de bénévolat, campagne d’adhésion, de dons, etc. Cependant, veillez à respecter les règles de ces différents groupes. Certains refusent le partage de contenus faisant l’objet de publicité ou de promotion pour son organisation. 

 

Enfin, une chose importante pour développer la présence de son association sur les réseaux sociaux est de rester en veille concernant les nouveautés et l’évolution des codes d’utilisation de ces derniers. Prenons l’exemple de TikTok qui a le vent en poupe depuis quelques temps. Réputé pour atteindre une audience massive en un temps record, TikTok est exploité par des organismes à but non lucratif tels que la croix rouge française.

Lancée depuis juillet 2020 sur TikTok, la croix rouge française compte déjà plus de 36.3K abonnés. L’objectif de TikTok pour cette organisation est d’inciter les Français·e·s à se former aux gestes qui sauvent. La croix rouge français partage donc essentiellement des vidéos d’astuces “comment réagir dans telle ou telle situation”. 

 

La publicité avec Google Ad Grants

La publicité est un moyen de communication efficace lorsque l’on cherche à développer sa visibilité. Pour les associations, il existe le programme Google Ad Grants qui octroie sous certaines conditions 10 000 dollars (soit environ 9 250 euros) par mois de publicité en nature à dépenser en publicité par paiement au clic (PPC), ainsi qu'un accès complet à Google Adwords. 

Nous vous partageons davantage d’informations au sujet de Google Ad Grants pour les associations dans notre article : Google Ad Grants : des publicités gratuites pour promouvoir votre association

 

Les mails et newsletters

Qu'il s'agisse de simples emails ou de newsletters d'information hebdomadaires ou mensuelles, l'e-mailing est un levier intéressant à exploiter car il offre de nombreuses possibilités pour communiquer.

Avec une base d'adresses e-mail solide, vous pouvez diffuser efficacement vos contenus et développer des relations durables avec votre communauté, sans pour autant spammer vos destinataires..

L'idée n'est pas d'avoir une communication écrite avec un objectif commercial, mais plutôt de nourrir votre audience de vos contenus. Pour cela, il est nécessaire de disposer d'un bon outil afin d’exploiter au mieux votre base de contacts. 

Retrouvez notre article de bonnes pratiques pour des emails efficaces pour votre association

 

Pour résumer, quels que soient vos canaux de communications de prédilection, n'oubliez pas de décliner vos différents contenus (vidéos, visuels, articles) sous différents formats et de les diffuser sur des supports de communications stratégiques. En plus de vous permettre de générer plus de visibilité, vous allez gagner du temps en capitalisant sur l’existant. 

Toutefois, il ne suffit pas de choisir quelques-uns de ces dispositifs de façon aléatoire pour construire une stratégie de communication efficace. Celle-ci doit être réfléchie et surtout, elle doit évoluer et grandir en corrélation avec votre organisation. Créer un compte TikTok ou repenser son site internet ne correspond pas à une stratégie de communication digitale. Ces actions n'ont de sens que si elles s'inscrivent dans un plan bien pensé. C’est ce que nous allons aborder dans la dernière partie ! 

 

10 étapes pour mettre en place le plan de communication numérique d‘association

En déterminant correctement chacun des points proposés ci-dessous, vous éviterez les risques de dispersion ou de mauvaise communication.

 

1. Désigner une personne responsable du projet

Avant toute chose, il est primordial de désigner une ou plusieurs personnes responsables de votre communication. 

Il peut s’agir de personnes 100% dédiées à piloter ce projet, vous pouvez mission une personne volontaire déjà chargée d’autres sujets (secrétaire, trésorier.ère, etc). Si vous optez pour cette option, ne sous-estimez pas la charge de travail que cette mission peut représenter. 

Vous pouvez aussi faire appel à des bénévoles pour vous aider dans ces missions. De nombreux étudiants en communications sont justement à la recherche de missions concrètes leur permettant de mettre en pratique ce qu’ils apprennent durant leur parcours. 

Pour recruter des bénévoles, il existe de nombreux outils en ligne tels que Benevolt. Il s’agit d’une plateforme qui met en relation des associations et des bénévoles. Pour plus d’astuces sur le recrutement de bénévoles, consultez notre article 6 astuces pour recruter des bénévoles.

 

2. Faire un état des lieux de votre association et de son environnement

En amont vous devez procéder à une analyse complète de votre organisation et préparer un plan de suivi et d'évaluation. Pour cela, rien de mieux que de revenir aux fondamentaux en vous posant ces 3 questions par exemple : 

  • Quelle est votre mission ? Pourquoi votre organisation existe-t-elle ? Quelle est sa raison d’être ? (Ex : Lutter contre les précarités)
  • Quels sont vos enjeux ? Quelles sont les choses qui pourraient mettre votre association en péril si vous n'apportez pas de réponse à ces enjeux ? (Ex : Manque de main d’oeuvre ou de financements pour assurer les initiatives)
  • Qu’avez-vous déjà mis en place pour répondre à ces enjeux ? Quels ont été les résultats ? 

Il est aussi important de vous intéresser à l’environnement externe de votre association pour identifier les potentielles opportunités et menaces qui pourraient vous aider ou vous nuire. N’oubliez pas de faire un tour d’actualité concernant les différentes parties prenantes de votre associations et des autres acteurs de votre secteur. 

Cela vous permettra de définir des objectifs de communication précis et une méthode adaptée à la stratégie générale de votre association. 

 

3. Définir les objectifs de communications 

Pour la plupart des organisations à but non lucratif, une stratégie de communication doit inclure des objectifs de référence (un nombre de visites minimum chaque mois sur votre site, un taux d’ouverture de vos emails,...) qui permettent de suivre les succès et/ou les échecs des efforts. Cela permet d'optimiser et d'améliorer le plan afin de stimuler les initiatives et campagnes futures. 

Concrètement, pour votre association, votre stratégie de communication doit s'articuler autour de 3 objectifs : 

  • Faire connaître votre association ou votre cause (pour élargir votre communauté et le nombre de personne qui connaissent votre organisation par exemple)
  • Faire aimer votre association ou votre cause (il peut s’agir de de fidéliser vos adhérents, vos donateurs ou encore vos partenaires) 
  • Faire agir au profit de votre association ou votre cause (c’est ce qui va vous permettre de recruter de nouveaux bénévoles ou encore recevoir de nouveaux dons)

 

4. Déterminer une audience cible

Pour établir ou affiner votre audience cible, vous avez besoin d’identifier les intérêts, les souhaits et les désirs d'une personne de rejoindre ou d’aider cette organisation.

Votre public cible peut être défini de manière très large (ex : les chanteurs amateurs ou les femmes) ou de manière très spécifique (ex : les parents d’enfants en difficultés scolaire).

Ensuite, essayez de trouver plus d'informations sur votre public cible : 

  • Age, 
  • Revenus, 
  • Intérêts,
  • Préférences d'achat…

L’objectif est de définir des profils types d’audience (Buyer persona). Si vous savez avec qui vous voulez communiquer, vous pourrez les atteindre plus efficacement.

 

5. Spécifier les messages, le ton et l’image que vous souhaitez diffuser

Une fois le public cible établi, vous allez pouvoir adapter votre manière de communiquer et de raconter votre histoire ou encore de promouvoir votre mission et vos initiatives. 

Mettez-vous à la place de votre public et notamment de l’audience que vous souhaitez atteindre. Qu'est-ce qui les intéresserait ? Qu'est-ce qui leur serait utile ? Qu'est-ce qui les ferait rire ?

Si vous n'êtes pas sûr du type de contenu que votre communauté souhaite voir, vous pouvez réaliser une enquête ou demander l'avis de quelques-uns de vos membres ou donateurs. 

 

6. Fixer un budget 

Votre stratégie de communication numérique commence à prendre forme. Mais, avez-vous accès aux ressources nécessaires pour mener à bien votre projet ? Allez-vous faire appel à un bénévole, à un membre de l’association ou encore à un prestataire externe pour vous accompagner dans votre démarche ? Quels que soient vos choix, vous devez déterminer le budget que vous souhaitez allouer pour réaliser votre stratégie.

Si vous ne disposez pas ou peu de budget communication pour votre association, vous devez établir des priorités parmi les objectifs que vous souhaitez atteindre. 

Est-il préférable d’investir votre temps et vos ressources à la création et l’animation de vos réseaux sociaux ou de créer une campagne de newsletter récurrente ? Connaître votre audience est indispensable pour guider et prioriser vos actions. 

Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas mettre en œuvre tous les plans que vous aviez au départ. Il est normal d'ajuster le tir si nécessaire ! 

 

7. Planifier les prochaines initiatives et organiser votre production 

C’est l’heure de passer aux choses sérieuses et de concrétiser le plan de communication de votre association. C'est à ce stade que vous définissez ce que vous allez faire sur chaque canal de communication, y compris les tactiques que vous allez utiliser. 

Il peut être utile de revenir sur votre audit de communication pour revoir ce que vous avez déjà fait et décider de ce que vous allez continuer de faire. Peut-être même qu’il y a de nouvelles tactiques que vous voulez intégrer dans ce plan. 

 

N'oubliez pas que certaines de vos tactiques peuvent être de courte durée, dans le cadre de campagnes spécifiques, tandis que d'autres seront permanentes. Par exemple, vous pouvez imaginer des opérations spéciales telles que des jeux concours pour faire gagner des places à votre prochain évènement afin de promouvoir votre vente de billet et d'accélérer les ventes grâce à cette opération.

 

Donnez vie à votre plan de communication en créant votre calendrier éditorial des initiatives de communication. Il vous sera peut-être difficile de le prévoir pour une période de 12 mois. Vous pouvez éventuellement lister les grandes idées thématiques mais inutile de perdre du temps à dresser un calendrier précis au millimètre. Souvenez-vous que vous allez mesurer vos initiatives au fur et à mesure afin d’ajuster votre plan et votre calendrier éditorial par la même occasion. 

 

Vous pouvez essayer d'établir des plans sur 30 ou 90 jours. Cette période de planification est beaucoup plus facile à gérer et prévisible. Veillez simplement à anticiper les périodes qui suivront afin de bien planifier votre communication avant que votre calendrier en cours ne prenne fin.

 

Pour gérer votre calendrier de communication, il existe de nombreux outils tels que : 

 

Pour construire votre calendrier, commencez par noter les dates importantes de vos campagnes, vos évènements, vos programmes et tout ce qui est récurrent chaque année que vous pouvez d'ores déjà anticiper. Veillez à inclure les dates de production de vos contenus de communication pour vous assurer que ces derniers soient prêts au moment où vous souhaitez les communiquer. 

 

Par exemple, si chaque année le mois de septembre rime avec campagne d’adhésion et qu’un de vos objectif est d’élargir votre base de membre. Alors vous pouvez anticiper la création de votre campagne de communication aux alentours de mai / juin, afin d’être 100% prêt à lancer votre campagne de communication durant l’été ou tout début septembre selon votre secteur et la pertinence pour votre association. 

 

Enfin, avant de vous précipiter et de publier vos premiers contenus sur votre site internet, sur vos réseaux sociaux ou encore avant d’envoyer votre newsletter, relisez-vous ! Faute de frappe ou encore mauvais copier-coller, les coquilles peuvent facilement se glisser dans vos contenus. La relecture est une étape à ne pas négliger. Évidemment, lorsque l’on a passé des heures sur le sujet, notre cerveau est moins alerte de ces coquilles, c’est pourquoi, nous vous recommandons fortement de le faire à tête reposée voire de missionner une personne pour vous relire.

 

8. Mesurer vos actions et suivez l’évolution de la stratégie de communication 

Bien évidemment, n'oubliez pas de définir et mesurer les indicateurs clés à suivre ! Toute stratégie doit pouvoir être mesurée et analysée. C’est ce qui vous permettra d’ajuster votre plan de communication afin d’atteindre vos objectifs. 

En effet, votre stratégie n’est pas figée, pour rester efficace elle doit évoluer en fonction de la réalité terrain que vous observez. C'est là que les indicateurs de performance, aussi appelés KPI (Key Performance Indicators), entrent en jeu !

Pour chacun de vos canaux de communications vous pouvez définir les chiffres à suivre et qui vont vous permettre de déterminer si vos initiatives de communication portent leurs fruits ou non. 

 

Voici une liste d’exemples pour chacun des leviers de communications évoqués plus haut dans l’article.

Site web : 

  • Le trafic généré : nombre de personnes venues visiter votre site web. C’est un bon indicateur pour mesurer la visibilité de votre site et donc de votre association. 
  • Le taux de conversion : nombre de personnes ayant réalisé une action sur votre site web (souscription, dons, achat, téléchargement…) par rapport au nombre de visiteurs.
  • Le taux de clics : nombre de clics comptabilisés sur votre site par rapport au nombre de visiteurs.
  • La durée de la visite : temps passé par les visiteurs sur votre site web, c’est un bon moyen de mesurer l’engagement des internautes. 

 

Réseaux sociaux : 

  • Nombre d’abonnés : permet de suivre l’évolution de votre communauté au fil du temps.
  • Impression ou couverture : pour mesurer la portée de votre compte et donc la visibilité de votre association.
  • Taux d’engagement sur les posts : il s’agit du nombre d’interactions sur un post par rapport à sa portée, c’est intéressant pour mesurer l’intérêt de votre communauté pour le contenu que vous lui proposez. 

 

Publicité : 

  • Coût : il s’agit du montant total investi dans votre publicité 
  • Impressions : de la même façon que pour les réseaux sociaux, il s’agit de mesurer la portée de vos publicités
  • Clics : nombre de clics sur vos publicités
  • Conversions : nombre d’action comptabilisée lorsqu’un internaute interagit avec votre annonce
  • CTR (Click through rate) : rapport entre le nombre de clics qu'un élément reçoit et le nombre d'affichages de celui-ci
  • CPC (Coût par clic) : rapport entre le nombre de clics et le coût total de publicité 

 

Emails et newsletters : 

  • Nombre de contacts
  • Taux d’ouverture : nombre d’ouverture de votre mail par rapport au nombre de contacts. Ce taux permet de mesurer l’efficacité des objets d’emails que vous avez choisi car c’est ce dernier qui incite ou non à ouvrir le courriel. 
  • Taux de clic : ratio entre le nombre de liens cliqué par rapport aux nombre d'emails envoyés

 

Une fois votre stratégie lancée, n'attendez pas pour en analyser les retombées. Elles vous donneront accès à de nombreuses informations essentielles pour ajuster et améliorer votre stratégie de communication digitale.

 

9. Créez vos contenus avec des outils simples et efficaces

La production de contenus nécessite de trouver le juste équilibre entre quantité et qualité. Vaut privilégier la qualité et produire des contenus pertinents, qui seront bien référencés et adaptés à votre cible. Vous pourrez ainsi attirer facilement de nouvelles personnes sur chacun des supports que vous choisissez, sans avoir à aller les chercher. Cela contribuera à dorer votre image tout en vous positionnant comme un expert dans votre domaine.

Optez pour des choses simples, suivez des sites et des comptes sur les réseaux sociaux qui vous inspirent. 

Pour créer vos visuels, pas besoin d’être un grand graphiste ! Il existe des outils complets, gratuits et très facile d’utilisation comme Canva. Mais vous pouvez aussi vous tourner vers des solutions plus poussées telles que figma ou encore la suite adobe

Vous pouvez également trouver des stock d’images libres de droits sur des plateforme telles que : 

 

10. Adopter Yapla, la plateforme tout-en-un pour déployer votre communication facilement 

Yapla est le logiciel tout-en-un des gestionnaires d’association pour faciliter leur quotidien. En quelques clics, vous pouvez créer des pages d’inscriptions et de paiement en ligne (pour vos adhésions, vos évènements ou encore pour collecter des dons). Yapla vous permet de communiquer facilement vos pages de campagne grâce aux différents boutons de diffusion qui vous sont proposés : 

  • Envoyer votre campagne par email
  • Intégrer votre page sur votre site internet
  • Partager votre page sur vos réseaux sociaux

Voici un exemple dans le cadre d’une campagne d’adhésion :  

Par ailleurs, si vous n’avez pas encore adopté pour gérer vos campagnes d’adhésion, vos billetteries ou encore vos campagnes de dons, alors il se pourrait que Yapla vous soit utile pour créer votre site web ou encore pour gérer vos campagnes de newsletters.

Simple à mettre en place et à utiliser, Yapla vous permet de lancer votre site web en toute autonomie. Voici quelques exemples de sites web réalisés avec Yapla : 

 

ANSCAM | Association Nationale des Sports du Crédit Agricole Mutuel

 

ARCES | Le réseau des professionnels de la communication de l'enseignement supérieur et de la recherche

 

Pôletp | Pôle de ressources en éducation thérapeutique du patient

 

Ile de Ré Galop

 

Yapla vous permet aussi de créer et gérer vos campagnes de newsletters en bénéficiant de nombreux avantages : 

  • Vos contacts sont synchronisés avec l’ensemble des autres fonctionnalités de la plateforme (membres, donateurs, participants aux évènements, etc). Pas besoin de procéder à des imports manuel, votre base de contact est déjà prête,
  • Vous avez la possibilité de segmenter votre audience grâce aux système de filtres,
  • Vous avez accès aux statistiques de chacune de vos newsletters,
  • Vous n’êtes pas limité en nombre d’envois,
  • Le système vous permet d’être en règle concernant le RGPD.

 

Pour vous aider et vous accompagner dans vos premiers pas sur Yapla, n’hésitez pas à consulter notre centre d’aide en ligne : 


En complément de cet article, découvrez les conseils et bonnes pratiques de Jean-François Dommerc, président de Riposte, et Alexandre Sagala, président de Pertinence Média en matière de croissance numérique pour votre association : 


Conclusion 

En résumé, pour mettre en place une bonne stratégie de communication, vous devez être capable de prendre du recul sur la mission et les objectifs de votre association. 

Il existe de nombreux canaux de communication, n’hésitez pas à les combiner et surtout adaptez-les à votre cible. 

Enfin, une bonne stratégie de communication n’est pas difficile à mettre en place, une fois les fondations posées, ce n’est qu’une question d’envie, d’organisation et de rigueur pour la maintenir et l’ajuster sur le long terme. 


 

Découvrez comment Yapla
peut aider votre association

Rencontrer un expert

 

Solène, chargée marketing

Retour

Ouvrez un compte Gratuit et recevez des inscriptions en quelques minutes

Yapla est partenaire de votre succès. Notre équipe d’experts du monde associatif connait bien vos besoins et est là pour vous aider à tirer le meilleur de la plateforme. Une simple prise de contact suffit pour obtenir l’aide que vous recherchez.

J'ouvre mon compte gratuit Je veux une démo